Judeo Chretien

Publié le par Gaudin

Je suis allé visiter le site que vous citez à l'adresse indiquée et je lis :
 
"...Définition : Le terme Judéo-chrétien comme sa composition l'indique, désigne donc en premier lieu tous les chrétiens d'origine ou de race juive, aussi bien ceux de la Diaspora, appartenant à l'hellénisme, que ceux de Jérusalem et de Palestine. Il prend alors une nuance doctrinale, car il s'applique à des convertis restés généralement plus attachés à la loi et plus jaloux des prérogatives d'Israël que ceux de la Diaspora. Le type de ces Judéo-chrétiens est décrit dans les Actes.
Il ne faut pas confondre Judéo-chrétien avec « Judaïsant » : c'est l'étranger qui imite les Juifs, qui se conforme à leurs croyances et à leurs pratiques. Par extension on appelle Judaïsants ceux qui voulaient imposer aux païens convertis la pratique de la loi Juive. Ils appartenaient sans aucun doute à l'Eglise Judéo-chrétienne ; Mais ils ne se contentaient pas comme les autres Judéo-chrétien de rester fermement attachés à la loi, ils prétendaient l'imposer aux païens convertis. Après le concile de Jérusalem, les Judaïsants qui s'obstinèrent, formèrent un groupe dissident à tendances pharisiennes qui se sépara de la foi orthodoxe. On distingue parfois plusieurs sortes de Judaïsants: seuls les fanatiques obstinés, qui firent de la pratique de la Loi une condition indispensable au salut des païens et furent les ennemis acharnés de St Paul, méritent cette appellation et formèrent dans la suite une secte hérétique...."
 
Je suis entièrement d'accord avec la définition et l'histoire.
 
Convenez avec moi que l'auteur met bien en évidence le judaïsme qui transparaît encore chez les premiers juifs convertis et de mémoire Saint Paul s'en prendra à Saint Pierre qui n'osait pas s'affranchir des lois juives, dans les Actes et l'Epître aux Galates, je cite de mémoire.
 
Je maintiens dans la ligne de l'historien Vigouroux qu'aujourd'hui on est chrétien ou juif, mais pas judéo-chrétien et qu'il n'y a pas de doctrine "judéo-chrétienne".
 
Revendiquant comme les juifs leur filiation à Abraham, les musulmans sont plus près des juifs que les chrétiens.
 
Nous avons une France en cours de judéo-islamisation. Je maintiens que c'est une régression par rapport au christianisme et qu'il faut la combattre comme telle. G

Commenter cet article