Synarchie...

Publié le par Gaudin

Synarchie plutôt que démocratie. Pierre cléret fait une bonne projection :

 

""...A la lumière de ce que vous dîtes, je pense qu’en se projetant dans l’avenir, il faut considérer l’aboutissement prévisible de deux phénomènes actuellement observables qui amèneront à la disparition de la démocratie et probablement des élections.
 
D’une part l’évolution de la complexité des fonctions électives où les élus croulent sous des tonnes de paperasses ce qui donne l’avantage au recrutement des candidats parmi les fonctionnaires,d’autant que ceux-ci peuvent être détachés de leurs corps d’origine sans perdre de points de carrière, d’autre part la professionnalisation du politique avec des écoles spécifiques de formation pour faire carrière, avec ce point commun qu’elles ont à l’origine de se partager avec la formation des journalistes.
 
Dans quelques années, nous n’aurons plus non plus le clivage front national / establishment que vous dénoncez et qui a succédé au clivage gauche / droite, mais le clivage sorti de l’ ENA /non sorti de l’ ENA, ce qui reviendra à une confiscation du pouvoir et de la parole puisque les journaleux sont sortis des mêmes promotions de sciences po que les énarques qui s’ils n’ont pas intégré le corpus politico deviennent leurs PDG.
 
En fonction de votre rang de sortie, vous serez
Echelon 1-        maire d’une petite commune
Echelon 2-        grosse commune et député ou sénateur
A la lumière de ce que vous dîtes, je pense qu’en se projetant dans l’avenir, il faut considérer l’aboutissement prévisible de deux phénomènes actuellement observables qui amèneront à la disparition de la démocratie et probablement des élections.
 
D’une part l’évolution de la complexité des fonctions électives où les élus croulent sous des tonnes de paperasses ce qui donne l’avantage au recrutement des candidats parmi les fonctionnaires,d’autant que ceux-ci peuvent être détachés de leurs corps d’origine sans perdre de points de carrière, d’autre part la professionnalisation du politique avec des écoles spécifiques de formation pour faire carrière, avec ce point commun qu’elles ont à l’origine de se partager avec la formation des journalistes.
 
Dans quelques années, nous n’aurons plus non plus le clivage front national / establishment que vous dénoncez et qui a succédé au clivage gauche / droite, mais le clivage sorti de l’ ENA /non sorti de l’ ENA, ce qui reviendra à une confiscation du pouvoir et de la parole puisque les journaleux sont sortis des mêmes promotions de sciences po que les énarques qui s’ils n’ont pas intégré le corpus politico deviennent leurs PDG.
 
En fonction de votre rang de sortie, vous serez
Echelon 1-        maire d’une petite commune
Echelon 2-        grosse commune et député ou sénateur
Echelon 3-        président de région et ministre
Echelon 4-         major de promotion à l’Elysée
 
L’ostracisme vis-à-vis du front national n’est qu’une étape dans la confiscation de la démocratie au profit d’une caste, il ne faut jamais oublier que l’on a beau avoir divisé en fonction de l’attachement au roi la droite et la gauche d’une assemblée, celles-ci font partie de la même assemblée, et qu’une fois le roi guillotiné, elles restent seules l’une en face de l’autre, et que si l’on parvient à ne remplir les bancs qu’avec une infime partie de la société, elles finissent par s’unir face au reste de la société.
 
Il est grand temps de changer de régime.
Ce n’est ni Ségo ni Sarko qui changeront la donne, c’est au peuple de reprendre la parole et il va le faire, mais pas en 2007, car nous devons aller jusqu’au bout de la démonstration, lorsque ce microcosme ne pourra plus cacher que la tournure qu’a pris le pays et que tous les maux qui s’y abattent sont de leur faute. Et à considérer l’Histoire de France cela ne se fera pas dans la dentelle.
 

Publié dans liberation

Commenter cet article