Progrès oui, mais...

Publié le par Pierre cléret

Pierre Cléret écrivait :
 
"...L’idée la plus curieuse est celle d’être persuadé collectivement que l’on tend toujours vers le mieux.
A l’échelle individuelle ce n’est pas vrai, sauf pour les croyants, pourquoi le serait-ce à l’échelle collective ?..." Fin de citation.
La collectivité étant la somme des individus si ceux-ci régressent comment la collectivité pourrait-elle progresser ?
Il y a un os !!!
Que Pierre met bien en évidence. A moins que...
Nous acceptions le Serment sur la Montagne de Jésus-Christ et qu'allant jusqu'au bout du raisonnement chrétien nous allions vers la mort comme un accomplissement, une victoire, un mieux, une réussite, un plus, un progrès et que nous rejetions le mythe du corps et la possession des biens matériels.
Le corps des vieux est laid, pour qu'ils n'aient aucun regret à le quitter, quant à l'or, il restera sur place.

Publié dans liberation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article