Eug. et eutha 7

Publié le par Gaudin

Oui, cela me plait assez de considérer la vie ici-bas comme une...formation dont la fin est la libération de l'âme.

 

Je profite de cet aparté pour revenir à Pierre Panis. Son corps est végétatif, mais pas séparé, il continue de vivre en une même personne sans souffrir apparemment. Il n'y a pas séparation des membres entre les morts et les vivants. Je ne défends pas une thèse. Juste proposer une réflexion sur un sujet pas facile.

 

 

Je serai presque d'accord, si ce n'est que l'expression "libération de l'âme" évoque à mes yeux une conception dualiste (néo-platonicienne ?) qui n'est pas ma conception de la personne humaine... et je crois à la résurrection des corps (sous une forme qui m'échappe encore).

 

Ne méprisons pas le corps... "Qui veut faire l'ange fait la bête"... disait le grand Pascal.

 

 

Le corps…c’est quoi de matière première, combien d’atomes basiques ? Les automobilistes qui passent sur un hérisson, un chat découvrent une feuille de papier en fin de journée, avant que les bactéries aient fait leur œuvre. Alors après…

 

 

C’est l’âme qui maintient le corps, lui donne son port. Je crois que le corps c’est la gangue qui a permis à la personne de s’élever. J’espère que nous aurons un jour un « corps glorieux… », mais je ne peux qu’espérer.

 

Publié dans liberation

Commenter cet article