euthanasie suite, resuite

Publié le par Gaudin

"Suicider" écrivez-vous. Ce mot a quelque chose de rabaissant,d'infâmant, d'autant qu'il serait incorrect pour endormir sans souffrance, pourquoi pas dans la joie, des personnes qui déjà ne sont plus ici.
 
Sait-on euthanasier dans la joie,avec amour ? Sait-on euthanasier dans l'intérêt du patient, avec joie, dans l'amour qui devrait imprégner chacun de nos actes ?
 
La démarche intellectuelle, référentielle, sociétale est à faire avant de répondre. Je crois qu'il faudra y répondre. G.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article